Aujourd’hui, nous sommes le 25 Mai 2012.
Je débourse 90000 kips pour voyager vers Luang Prabang. Le guichetier me prévient que le départ sera à 8h44 et si tout se passe bien l’arrivée à Luang Prabang sera prévue pour 17h00.
J’arrive devant le bus qui me portera vers Luang Prabang. Le bougre est massif; tout d’un bloc. Sa cabine est rustre, on pressent qu’il a l’air de vouloir en découdre. Pourvu qu’il ait un bon caractère !
Avant de m’installer dans le bus, j’en profite pour flâner dans la station de bus de XiengKhouang. J’aime cette atmosphère particulière qui y règne; tout se fait dans la douceur et la tranquillité, on a toujours l’impression, en quittant l’une de ces stations, d’avoir oublié de dire au revoir à un ami !
Le bus est chahuté par la route et ses virages, ses rochers et ses trous. Les chauffeurs doivent lire la route pour notre sécurité. Un ruisseau de boue les oblige à ralentir de peur de déraper…
La forêt exhale de la brume; elle respire. Des senteurs sauvages trahissent la flore qu’elle cache. J’entends, venant de loin des murmures de ce que je crois être des animaux.
La poussière a tendance à envahir l’intérieur du car, aussi est-il nécessaire de se masquer. Mais cela ne m’empêche pas de dialoguer !
A 11 heures, tout le monde descend pour une pause « soulagement » ! Comme dirait Monsieur Molière; « Allons expulser le superflu de la boisson !»
La forêt sera nos toilettes… Il faut faire vite, aussi n’a-t-on pas le temps de trop s’éloigner du bus. La nuit nous assure une discrétion discutable; le silence amplifie nos « bruits corporels » ! L’âme libérée, je photographie le panneau annonçant notre entrée dans la province de Luang Prabang; je suis troublé… Luang Prabang fut présent tout au long de l’histoire du Laos. Son prestige a toujours été si grand que beaucoup de seigneurs voulurent l’intégrer de force dans leur fief.
Nous profitons de l’arrêt pour nous restaurer; je choisis encore une soupe à 10000 kips. Si vous désirez manger une soupe de cette qualité; n’hésitez pas à vous offrir le voyage !

Encore une fois, le bus est arrivé au terminus. Malgré les difficultés qu’ont rencontrées nos chauffeurs, ils arrivent quand même à l’heure dite. Je me demande pourquoi nos trains d’Ile de France sont trop souvent en retard ? Ils n’ont pas de roues à changer pendant leurs trajets !
Sitôt que le bus s’arrête au terminal; j’en sors et je m’adresse à un groupe de gens:
« S’il vous plait, où se trouve la maison d’hôte « Sarika Guesthouse » ?
Tous, presque à l’unisson, m’indique le chemin; apparemment toute la province de Luang Prabang la connaît !
Je loue un tuk tuk à 15000 kips.
Il court le long des rues et des avenues. Quelques fois je me demande si nous laissons la forêt pour la ville ou l’inverse; elles cohabitent pour le bien-être des gens !
Les maisons sont belles, les monuments dorent au soleil, toutes les voies luisent de propreté. J’ai l’impression de vivre un rêve d’écolo !! Je crie d’enthousiasme: « Youpi » ! Et quand je ne vois qu’aucun feu rouge régule la circulation, alors l’automobiliste en moi crie aussi sa joie !!Monsieur Sourila Oumpheng me reçoit et me fait visiter sa maison. Elle me plait beaucoup; la gentillesse, la générosité et la convivialité de mon hôte se reflète en ces murs.
Mes bagages sont rangés, mon estomac bien repu, je vais sur le balcon pour admirer le Mékong.
Monsieur Sarika me dit:
« _ Descendons… je te présenterais à mes amis…
Je suis descendu pour être présenté mais quelques instants plus tard, je me retrouve invité à un baci ; cérémonie lao du rappel des âmes… Gêné, je cède cependant devant l’insistance des officiants; au Laos, l’hospitalité est un art de vivre. Je n’y reste que peu de temps parce que j’aimerais visiter les berges du Mekong !
La nuit va bientôt tomber. L’air est frais, donnant du volume aux senteurs typiques de la province de Luang Prabang. Au loin, je vois le Mékong bercer les bateaux encore somnolents.
Les étals du marché de nuit sont aussi beaux à voir que les peintures les plus célèbres.
Je regagne mon lit fatigué d’avoir si bien profité de cette journée.
Aujourd’hui s’annonce cuisant ! Le soleil frappe si fort que le chien en est K.O !
Pourtant je n’hésite pas à faire une promenade à dos d’éléphant; 150000 kips pour une heure !
Un bateau nous déposent à l’entrée des grottes de Pak Ou. J’y pénètre avec une déférence autant liée à la sainteté du lieu qu’à ce qu’elles ont représenté tout au long de notre histoire.
Après un recueillement spirituel et un bain de fraicheur, nous décidons de visiter les chutes d’eau de Kuang Si.
Une marche d’une heure nous récompense par un spectacle d’eau que nous offre la montagne digne d’un roi. Ces chutes d’eau n’ont pas le gigantisme des chutes du Niagara ni celles du Lac Victoria. Elles ne cherchent pas à s’imposer, elle cherche plutôt à partager avec nous sa joie d’exister. Bref, elle est comme mon peuple; modeste et conviviale!
Au retour, nous avons faim; deux heures de marche et j’ai l’estomac dans les talons. Après un repas conséquent, il consent enfin à retourne à sa place !!!
De retour à la maison, je m’offre un plaisir mérité; un verre d’alcool de riz en compagnie de mes cousines….
Avant de penser à dormir, je vais me balader dans la ville… Tous les gens qui la visitent sont d’accord sur un fait; il y règne une atmosphère d’une sérénité incroyable. Il faut dire qu’ici, les jardins sont rois, ils hébergent des fleurs aux senteurs fortes, ces iles de verdure osent se parer de belles maisons en bois. Les fils électriques par la magie de Luang Prabang deviennent des lianes…
Je flâne sur les rives du Mékong… Puis je le quitte pour visiter tous les édifices religieux et autre monuments décorant la ville. Il y en a tellement qu’on pourrait se dire ; dans le tas, il doit bien y en avoir des laid ! Pas du tout, ils sont tous magnifiques, venez ici le constater de visu ! Chacun est une œuvre d’art à part entière.
Je remarque un fait que devraient lui envier toutes les villes du monde; derrière chaque édifice, la nature le domine… Décidemment, cette ville est un livre de sagesse.

×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up