L’histoire est injuste car elle ne retient que le nom des peuples qui ont conquis violemment des pays et qui se sont distinguées par leurs cruautés envers l’humanité! Elle donne une place de roi aux bourreaux des petites gens, aux pilleurs de riches cités, aux destructeurs de temples. A croire que la terre n’a été créée que pour être le témoin de toutes les exactions que l’homme est capable de commettre !

Mon peuple est calme et tolérant, peu avide de richesses. Il ne s’est jamais placé aux rangs des saigneurs de l’histoire et il le paie par son absence dans les cahiers d’école.
Vous êtes sur le site des Kmhmu… et je vous invite à faire sa connaissance; ajoutez à vos livres de classes quelques pages sur mon peuple dont le plus grand tort est d’avoir toujours été en paix avec lui-même et avec les autres…
Le Laos est et sera toujours notre pays. Nos racines plongent profondément dans les vallées laotiennes. Nous aurions pu y vivre toute une éternité mais un jour, convoitant la richesse de la terre, les Lao Lum nous en chassèrent. Nous dûmes nous enfuir dans les montagnes.
Réfugiés là-bas, nous avons pu survivre dans une nature dense, sauvage et inhospitalière. Il ne nous a pas fallu longtemps pour qu’elle fasse partie commune de notre culture; notre coeur bat au rythme de la terre! Vous avez donc aujourd’hui l’opportunité de nous connaître et votre présence nous offre la joie et la fierté de vous décrire notre culture.
Quant à notre histoire, elle a un point commun avec ce site ; elle est à découvrir… et nous la rappellerons à la mémoire du monde, hors des sentiers battus.
Merci de votre visite.


La plaine des jarres

Connaissez-vous la plaine de Jarres ? Ce n’est pas étonnant, parce qu’en vérité il faut être soit un nouvel Indiana Jones ou un aventurier audacieux pour la connaître !
Une fois que vous serez dans cette plaine, n’ayez pas peur, laissez-vous envahir par ce sentiment étrange, surnaturel, envoutant que seuls des endroits magiques comme la forêt de Merlin savent nous induire. En scrutant autour de vous la plaine, la première question à vous poser sera forcément: Qui donc habitaient cet endroit ?  A voir ces jarres, ce devait être des géants!
  Lire la suite

Ourl Kmhmu’

Vukham – Omsay

×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?
 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up